Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Matelot
Nombre de messages : 17
Nom du bateau : Bambo la Bulle
Date d'inscription : 24/12/2005
Voir le profil de l'utilisateur

flambage arbre moteur

le Mer 4 Jan 2006 - 22:48
bonjour
j'ai changé le moteur cet été, un Buck 20 cv contre un béta marine 35 cv.
Je n'ai pas eu l'occasion d'essayer l'ancien moteur puisque le bateau était à sec, mais maintenant il y a un sifflement à bas régime (même avec la vis de serrage de la bague hydrolube déserrée) et des vibrations dès qu'on met les gaz. Le moteur ne vibre pas, l'hélice neuve a été vérifiée. Il semblerait donc que ce soit l'arbre de 25 qui flambe sous la poussée. Le tube d'étambot étant statifié dans la coque, il est difficile de mettre un arbre plus gros. le mécano propose donc de mettre un arbre en acier spécial, mais évidemment avec un surcout.
Avez vous déja entendu ce genre de pb ? qui plus est sur un trismus puisque la forme de sa coque semble générer une forte trainée ?
merci
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 70
Age : 67
Nom du bateau : Darjeeling
Port d'attache : Bénodet
Nation : France
Date d'inscription : 07/07/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Re: flambage arbre moteur

le Jeu 5 Jan 2006 - 17:17
Bonjour !

J'ai été confronté au même problème après avoir changé un arbre corrodé, usiné en bronze/alu BAL 65, par un arbre en inox AISI 304 L, (diam 25 mm).

L'arbre en 304 L, fourni par un distributeur de transmissions connu, avait de très mauvaise caractéristiques mécaniques et flambait lorsqu'on demandait toute la puissance, (28/30CV sur une tripale de 430 mm).

Tout est rentré dans l'ordre après un nouveau remplacement par un arbre en inox AISI 316 L.

A ta place, je vérifierai quand même si le moteur est correctement aligné. Un défaut d'alignement causé, par exemple, par l'affaissement des silent blocks, peut causer du flambement , des vibrations et claquements contre le tube d'étambot.

Je n'ai jamais entendu parler "d'acier spécial", pour usiner des arbres d'hélice.
La nuance la plus utilisée est l'AISI 316L, qui convient en général très bien.

Il existe un acier inoxydable normalisé sous le nom "URANUS B6". J'ignore si ses caractéristiques mécaniques et sa nuance métallurgique en font un alliage convenable pour l'usinage d'un arbre d'hélice.

Si tu te trouves en Bretagne Sud, je te conseille de contacter Atlantic Propulsion à Trégunc, (près de Concarneau 29).

Ces gens sont d'excellents spécialistes de la ligne de propulsion pour les professionnels et éventuellement la plaisance. Ils peuvent :
- calculer et usiner eux-mêmes des arbres,
- réparer et modifier ou équilibrer des hélices,
- fournir tout ce qui concerne le système de propulsion, (moteur excepté).

C'est Atlantic Propulsion qui m'a usiné mon arbre en 316 L, et modifié le pas de mon hélice, (qui était trop faible). Excellent travail pour un prix raisonnable.

Amicalement !

Darjee
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 70
Age : 67
Nom du bateau : Darjeeling
Port d'attache : Bénodet
Nation : France
Date d'inscription : 07/07/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Re: flambage arbre moteur

le Jeu 5 Jan 2006 - 18:15
Re bonjour Nicolas !

J'avais oublié de répondre à toutes tes remarques, voici pourquoi je reviens.

Avant d'aller chercher les choses compliquées, il faut vérifier le "basique".

1) Vérifier si les cotes actuelles de l'abre sont suffisantes pour encaisser le surcroît de puissance : diamètre, longueur entre paliers, nombre de tours par minute, (doc du constructeur du moteur).

Je peux te communiquer les recommandations de Renault Marine si tu me fais parvenir ces 3 informations.

2) L'hélice est-elle bien adaptée au moteur : diamètre, pas, régime de rotation?

3) Existe-t-il un espace suffisant entre l'extrémité des pales et la face supérieure de la cage d'hélice, (10% du diam. hélice)?

4) Vérifie si la courroie d'alternateur est correctement tendue, sinon sifflement possible.

5) Si le presse étoupe tourne à sec, on peut entendre aussi un sifflement. Il se met alors à chauffer et peut provoquer du "brouttage", comme un embrayage fatigué.

Sur le Trismus, après assèchement complet du bateau, (ce qui est le cas après des travaux sur le moteur), il faut carrément déplacer le presse étoupe pour arriver à faire couler l'eau par le haut du tube d'étambot, (côté moteur).
Il suffit de déserrer un des colliers de la manchette raccord en caoutchouc armé qui relie le corps du presse étoupe au tube d'étambot.

La pression étant faible, on peut alors avancer le corps du presse étoupe vers le moteur, il n'y a aucun risque de ne pouvoir le replacer dés que l'eau coule librement.

Si on ne le fait pas, la "bulle d'air" contenue dans le tube d'étambot ne s'évacuera pas, l'eau ne parviendra pas au presse étoupe qui se mettra à chauffer assez rapidement.

Vérifie aussi que les prises d'eau du tube d'étambot soient bien dégagées et d'un diamètres suffisant. Au besoin, les agrandir un peu avec une perceuse sans fil.

Si tu as un presse étoupe, "classique" à mèche carrée, il faut utiliser de la mèche imprégnée de Téflon, ce qui permet de faire un réglage sans fuite d'eau, sans provoquer d'échauffement.

6) Il est vrai que les formes de la fuite de quille sont très mal dessinées. Si on considère la vitesse moyenne du Trismus 37, il n'est cependant pas du tout certain que ce soit la cause de vibrations, (pas de décollement des filets d'eau).
J'ai toujours interrogé les Trismussiens de rencontre et n'ai jamais pu parvenir à une conclusion sur ce sujet.

Voilà, il y a pas mal de choses à voir avant de penser à mettre un autre arbre en "acier spécial" miraculeux, au prix de l'inox plaqué or.

Bon courage !

Darjee
avatar
Matelot
Nombre de messages : 17
Nom du bateau : Bambo la Bulle
Date d'inscription : 24/12/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Re: flambage arbre moteur

le Mar 10 Jan 2006 - 14:23
que d'informations.....
merci pour tout cela.
Pour ce qui est de la géométrie (hélice, encombrement de la cage...) les dimensions ont été envoyées à une boite spécialisée de Lorient qui a usiné une hélice neuve en conséquence. Celle ci leur a été renvoyée pour voir s'il n'y avait pas de défaut....mais non.
Pour ce qui est des autres info... je vais relire et potasser tout ça calmement et les transmettre à mon mécano qui se doit normalement d'assurer le SAV. C'est vrai que le nouvel arbre entraine un surcout d'environ 120 euros.
Encore merci
Nicolas
avatar
Matelot
Nombre de messages : 17
Nom du bateau : Bambo la Bulle
Date d'inscription : 24/12/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Re: flambage arbre moteur

le Mar 31 Jan 2006 - 22:27
bonjour
Le mécano est passé cette semaine et a constaté effectivement que le moteur était légèrement désaxé. Pressé de partir en vacance ( le mécano) le travail avait été un peu baclé. Cela dit, la transmission étant longue (sup à 1,40m) et utilisant un accouplement souple, le flambage guète. Je me suis donc laissé convaincre tout de même par un arbre "plaqué or" de chez Vétus, en ranite je crois (ou qq chose de similaire) qui est effectivement plus raide. Ne mettant à l'eau que pour partir directement en croisière, je veux mettre toutes les chances de mon côté pour que ça fonctionne. L'hélice neuve a été revérifiée, et semble adaptée et sans défaut)
merci en tout cas pour tous les conseils, et me voila maintenant rassuré
Nicolas
Contenu sponsorisé

Re: flambage arbre moteur

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum