Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 104
Age : 61
Nom du bateau : PACO
Port d'attache : Toulouse
Nation : Française
Date d'inscription : 17/11/2006
Voir le profil de l'utilisateur

mise en peinture

le Mar 23 Avr 2013 - 3:01
Pour la mise en peinture ,quelqu'un connait-il exactement quelle quantité d'apprêt et de peinture je dois acheter pour traiter le pont et la coque ( si possible me donner les quantités pour le "haut" et le "bas" ? study

MERCI B+
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 70
Age : 67
Nom du bateau : Darjeeling
Port d'attache : Bénodet
Nation : France
Date d'inscription : 07/07/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Mise en peinture

le Ven 10 Mai 2013 - 19:15
Salut Francis

1) - Si tu me donnes les éléments suivants, je t'indiquerai le moyen de calculer tes consommations:

Pour le "haut"
- Surfaces du pont et cockpit
- Surfaces de œuvres mortes, (Bordé au dessus de la flottaison, partie émergée du gouvernail)

Pour le "bas"
- Surfaces des œuvres vives, (Carène, dérives et safran)
- Nature et références des produits que tu envisage d'appliquer, en particulier nombre de couches, épaisseur sèche par couche, et extrait sec en volume des produits, (à lire dans les fiches techniques).
- Moyens de mise en œuvre: Brosse, rouleau, pistolet haute pression, pistolet pneumatique.

2) Comment estimer ces surfaces?
Tu peux utiliser les calculs simplifiés mentionnés dans les revues technique de chez International, c'est assez juste. voire le lien suivant par exemple http://www.ruedelamer.com/pdf/guide-de-l-antifouling.pdf

3) - Petite précision, le mot "apprêt" n'existe pas dans les gammes de produit marine, (ce terme concerne uniquement les produits à vocation "bâtiment"), en marine on parle de primaire.

OK tout cela est très technique, mais nécessaire pour faire une bonne estimation. L'à peu près n'est pas envisageable compte tenu des enjeux: réussir une protection durable et esthétique, éviter un travail long et pénible, économiser de l'argent.

A bientôt


avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 104
Age : 61
Nom du bateau : PACO
Port d'attache : Toulouse
Nation : Française
Date d'inscription : 17/11/2006
Voir le profil de l'utilisateur

Re: mise en peinture

le Ven 17 Mai 2013 - 3:05
Salut salut

Pour la surface de carène immergée : env. 26m² ( inclus la dérive)
Pour la surface de carène émergée : env. 31m² ( inclus le safran ) ,par contre comment calculer le tableau AR ?
Pour la surface du Pont ................ : env.30 m² ( inclus le cockpit )
TOUT CES CALCULS SONT BASE SUR LES FORMULES EXISTANTES ...
J'aurais besoin d'éclaircissements quand à la méthodologie avant la mise en peinture de la finition ( laque )
Pour le pont ( je précise que le bateau n'a jamais été peint ) je commence par quoi après avoir bouché les trous et fissures au mastic ? ( Primaire en premier et mastic de colmatage( enduit) ou mastic en premier et primaire ensuite ?) ensuite sous-couche et laque je suppose ...
Pour la coque ( en totalité Haut + Bas ) je commence par quoi après avoir bouché les trous et fissures ? ( Primaire en premier et mastic de colmatage( enduit) ou mastic en premier et primaire ensuite ?) sauf que pour éviter le problème de l'osmose je ne sais pas utiliser quel produit ( surtout à quel moment )
Précision : je ne vais pas décaper le gel-coat de la coque car il n'est pas osmosé au point de tout enlever ( des petits trous un peu partout sans plus )

A ta disposition pour de plus amples
infos thumleft
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 70
Age : 67
Nom du bateau : Darjeeling
Port d'attache : Bénodet
Nation : France
Date d'inscription : 07/07/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Mise en peinture de la coque

le Ven 17 Mai 2013 - 17:41
Bonjour Francis

1) - Quantitatifs

Pour pouvoir calculer tes quantités de peinture, (et enduits, qui sont des variantes des peintures), il te faut connaître l'extrait sec en volume, (ou fraction solide), exprimé en % , pour chaque produit.

Ensuite le pouvoir couvrant pratique se calcule très simplement comme suit: PCP = ((ESV X 10) / E.S.) x TX

Par exemple, avec un ESV (extrait sec en volume) = 47%, une épaisseur SECHE de 50 µm (microns), le PCT (pouvoir couvrant théorique), sera de (47 X 10) / 50 = 9,4 m²/litre de peinture appliqué. Pour un TX, (taux de pertes de 10%, le pouvoir couvrant pratique, (PCP), sera de: 9,4 X 0,9 =8,46 m²/Litre.

Les enduits ou peintures dits "sans solvants", on en général un ESV proche des 100%. Plus l'ESV est fort, plus le pouvoir couvrant augmente, à épaisseur sèche constante, bien entendu.

Lorsque tu auras choisi les produits à mettre en oeuvre, je te referai un calcul de consommation. (Chaque produit à un ESV différent.....donc les devis matières peuvent pas mal varier)

Dernier point: la surface du tableau. Elle est assimilable à un rectangle dont la longueur est la plus grande largeur du tableau, multipliée par la hauteur du tableau depuis la flottaison jusqu'à son sommet. Mesures à faire in situ avec un mètre souple. A la louche le tableau doit développer dans les 3 m² maxi.

2) - Première opération à réaliser

2.1 De toute évidence, une fois la préparation de surface achevée, il faut procéder à l'enduisage/bouchage des trous, cavités et défauts à rattraper.

2.2 Ensuite tu appliqueras un primaire ou bien une ou plusieurs couche(s) d'étanchéité destinées à constituer une barrière anti-osmose.
Le choix entre primaire et/ou couches barrière dépend du système de peintures que tu comptes acheter, (voir avec le fabricant).

2.3 La dernière opération sera l'application de l'antifouling sur la carène, ou de la peinture de finition pour les parties émergées, (sans oublier l'antidérapant si on veut le faire à base de peintures et agrégat).

Je précise que selon les marques, (et le marketing technique), les systèmes de peintures recommandés peuvent varier, voir me contredire, (mais moi je n'ai rien à vendre.......)

Le principe général est:
1 - Séchage de la surface à traiter
2 - Colmatage des défauts et rattrapage des gros trous
3 - Application de couches d'étanchéité, (avec ou sans primaire, selon la nature des produits). En général ce sont des epoxies à fort ESV ou sans solvants
4 - Application d'un antifouling ou d'une finition, (en général une laque polyuréthane).


3 - Élimination du gelcoat?
Uniquement nécessaire si le gelcoat est en mauvais état ou présente une mauvaise adhérence. Sinon, on le ponce pour recréer un bon profil d'accrochage pour les peintures d'étanchéité et finition.

J'espère que j'ai été clair, sinon, reviens vers moi.

Bon courage

Darjee

[b][u]
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 104
Age : 61
Nom du bateau : PACO
Port d'attache : Toulouse
Nation : Française
Date d'inscription : 17/11/2006
Voir le profil de l'utilisateur

Re: mise en peinture

le Sam 18 Mai 2013 - 1:54
Ok!

Juste une précision que pour la coque :
Après application de l'enduit ( ou du primaire ou les deux ?) ( j'ai du mal à faire la différence scratch scratch , )
je suppose qu'il faut passer une sous-couche et une laque sur toute sa surface avant de passer l'antifouling, non?
Embarassed

Confused Confused Confused
avatar
Vieux loup de mer
Nombre de messages : 70
Age : 67
Nom du bateau : Darjeeling
Port d'attache : Bénodet
Nation : France
Date d'inscription : 07/07/2005
Voir le profil de l'utilisateur

Re: mise en peinture

le Lun 27 Mai 2013 - 11:58
Salut Francis

Quelques précisions pour bien se comprendre:

1) - Un primaire sert à :
- Protéger de la corrosion, ET/OU
- A favoriser l'adhérence sur un support réputé non adhérent, (polyester, verre ou autres).

Dans le cas particulier d'une coque traitée contre l'osmose, on a de toutes façons fait un nettoyage et un ponçage avant toute opération de réparation, il n'est donc plus nécessaire d'utiliser un primaire d'adhérence, (sauf avis contraire particulier du fabricant des produits utilisés).

2) - Un enduit sert à rattraper les défauts, boucher les fissures et trous ainsi que tous les défauts de surface, AVANT application des couches de peintures proprement dites.

3) - Après application de l'enduit, il faut appliquer la ou les sous-couches, (servant à l'étanchéité et la protection contre les agressions mécaniques), et le plus vite possible ensuite, l'antifouling, (on applique jamais de "laque" avant un antifouling, ça ne sert à rien, les laques ne sont pas formulées pour résister à l'immersion, un antifouling adhèrera très mal dessus).

Au cours de tout ce travail, tu devras travailler en plaçant un polyane pour protéger la zone de séparation entre la carène et le bordé, (la ligne de flottaison et au dessus, jusqu'au livet de pont), avant d'appliquer l'antifouling. Ensuite, à l'inverse, avant d'appliquer la "laque" de finition sur le bordé, il faudra masquer et protéger la carène peinte en l'antifouling, jusqu'au sol, (gouttes ou brouillard de projection dans le cas ou on utilise un pistolet).

N'hésite pas à me recontacter si ce n'est pas clair.

Darjee

Contenu sponsorisé

Re: mise en peinture

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum